TOTO

GROUPE D’ENTRAIDE ET D’ACTION Pour femmes vivant ou ayant vécu des relations difficiles ou violentes

Ça ne va pas très bien avec votre partenaire?

Doutez-vous de vous, de vos capacités, de vos sentiments?

Vous ne savez jamais ce qui va déclencher la colère de votre partenaire? Avez-vous déjà eu peur? Vous sentez-vous contrôlée?

Avez-vous déjà vécu une séparation difficile et cela vous hante-t-il encore?

Pour en discuter avec d’autres femmes,

tisser des liens, s’informer…

Les lundis de 13h15 à 16h00

Rencontres aux deux semaines

Groupe ouvert / bilingue

 Femmes du Monde à Côte-des-Neiges

6767 Côte-des-Neiges, bureau 597

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS : (514) 735- 9027

TOTO

Un mot inspirant de Jacques Grand’Maison

Jacques Grand’Maison, sociologue, a rédigé un mot spécialement pour le Forum sur l’Entraide de Montréal 2010 qui est encore d’actualité pour cette nouvelle édition.

Que serait la société sans les nombreux groupes d’entraide

Depuis plus de 60 ans, je m’implique dans des groupes d’entraide en différents milieux sociaux. Encore aujourd’hui au seuil de mes 80 ans, je suis membre ou animateur de cinq groupes d’entraide. Tout au long de ma vie active en ces groupes, j’y ai vécu beaucoup de bonheur. Ils n’ont cessé de réenchanter ma vie. Comme sociologue j’étais souvent désespéré de notre société individualiste, toute occupée à ses objets de consommation. Mais c’est dans des expériences d’entraide que je retrouvais de l’espérance; une espérance dynamisante et entreprenante.

Sur ma route, j’ai été témoin actif de véritables résurrections de vie, de chez nombre de gens qui étaient enfermés dans leur solitude, leur maladie, leur deuil, leur échec amoureux ou autre, leur image négative d’eux-mêmes, et quoi d’autre encore.

Je pense à cet ébéniste retraité, amer, « critique » de la société et vide intérieurement. Je lui ai dit : « Il y a quelques jeunes chômeurs dans ta rue. Tu pourrais leur montrer ton métier ». Il a fait plus que cela; il les a aidés à bâtir une entreprise de rénovation. Fort de cette expérience, il a amené d’autres retraités à des expériences semblables. Cet ébéniste était devenu un homme heureux qui réenchantait la vie dans ses divers milieux d’appartenance.

Je pourrais écrire un gros livre sur ces centaines de chantiers qui ont jalonné ma vie. Tout a commencé en 1950 avec de jeunes chômeurs dans un projet de recyclage et de reclassement au travail. Cette réussite a inspiré les premiers programmes de recyclage au Canada. C’est ainsi qu’on est passé de la taverne au changement social et politique. Ces jeunes devenus des leaders ont amené les divers acteurs sociaux des milieux socio-économiques, scolaires, gouvernementaux, à travailler ensemble sur un projet commun. Preuve que l’entraide a plusieurs riches dimensions : sentiment d’être utile, lien social heureux et fécond, sens des responsabilités altruistes et espérance capable de vaincre bien des désenchantements. Que serait la société sans ces groupes; ils sont la santé de la société. Et surtout, ils l’humanisent.

P.S. Je tiens à souligner que les formes d’entraide les plus modestes sont aussi précieuses que des grands projets.

Jacques Grand’Maison
Sociologue
Février 2010

Version PDF

TOTO

Félicitations à Mme Ginette Berteau, Femme de Mérite 2012, Éducation

Madame Ginette Berteau, professeure, École de travail social, UQÀM et membre du comité organisateur du Forum sur l’Entraide de Montréal, s’est vue décerner le Prix Femme de Mérite 2012, section Éducation, de la Fondation du Y des Femmes de Montréal.

Qu’est-ce qu’une Femme de mérite ?
Des femmes qui, par leurs actions quotidiennes, leur personnalité et leur démarche professionnelle ont su enrichir la communauté et contribuer à l’avancement des femmes dans la société, voilà qui sont les « Femmes de mérite »; des modèles inspirants pour les jeunes et des femmes exceptionnelles qui invitent au dépassement de soi.

Pour souligner leur parcours, le Y des femmes de Montréal s’est joint, en 1994, au mouvement national du YWCA, en remettant ses premiers Prix Femmes de mérite.

Depuis, cette cérémonie annuelle de remise des Prix qui a lieu à l’automne à Montréal, permet d’honorer et de reconnaître publiquement onze femmes exceptionnelles s’étant illustrées dans divers secteurs d’activités. La notoriété de la remise des prix Femmes de mérite a permis à la Fondation Y des Femmes d’en faire l’une de ses principales sources de financement. Les fonds recueillis sont consacrés au financement de programmes offerts aux milliers de femmes Montréalaises qui fréquentent chaque année le Y des femmes.